h1

un mot sur Nico

25 juin 2007

200706250252

La vie de Nico est une vraie tragédie grecque.
Elle a connu Fellini, Warhol, Jim Morrison, Bob Dylan, John Cale, Lou Reed, Serge Gainsbourg, eu un fils d’Alain Delon qu’il n’a jamais reconnu et qu’elle a abandonné à 6 ans et qui en est devenu toxicomane, et elle est morte d’une chute improbable en vélo à Ibiza à 49 ans.
Après avoir abandonné une carrière de top model, lancé le Velvet Underground, elle a passé sa vie entre fixs d’héroïne à poursuivre une carrière de chanteuse compositeuse gothique anticommerciale 15 ans avant que le concept n’apparaisse. Elle ne chante pas très juste.
Et pour autant ses morceaux sont hypnotisants et même 30 ans après

Mes préférés: All that is my own de l’album « Desertshore », qui contient une mélodie d’harmonium fascinante, et Eulogy to Lenny Bruce, un éloge funéraire d’un comique américain mort d’overdose pour avoir été boycotté par l’amérique bien pensante des 50s, écrit par un parolier celebre lui meme mort d’overdose … C’est beau comme un lac glacé. (la musique, pas l’overdose !)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :