h1

On vous pique dans le portefeuille !

10 octobre 2007

Pourquoi est-ce que c’est sur internet que j’apprend qu’on vient d’augmenter les impôts en volume (en augmentant les seuils de 0,4% de moins que l’inflation) ?

Si on ajoute ça à la baisse sur les dividendes uniquement ciblée sur les hyper-riches (il faut environ 13 000 € de dividendes pour en beneficier, ce qui doit correspondre à peu près à un portefeuille de 1 000 000 euros, compte tenu du fait que les valeurs de croissance n’en distribuent pas), on comprend bien où se situe pour ce gouvernement la valeur du travail: dans la poche de ceux pour qui ils travaillent !

 Images News 0 Novembre Accessoires Ipod Nano Wallet Small

Technorati Tags:

Publicités

8 commentaires

  1. 13.373 € (de RCM)… Mais pour 100.000 euros d’encaissés au delà de ce seuil, le gain est effectivement de 8.000 euros nets !
    De quoi boire à la santé du candidat élu !
    Arf…


  2. Pour plus de détails sur « l’astuce » : http://infreequentable.over-blog.com/article-7172215.html


  3. Rendons à César ce qui est à César. C’est bien là que je l’ai lu !
    Et bravo pour le travail d’analyse

    … même si on n’est pas d’accord sur tout.

    Ex là:
    http://infreequentable.over-blog.com/article-7152356-6.html#anchorComment


  4. pour les 8000 euros OK.

    😉 Reste quand même les 99,999% restants …


  5. Attendez ! Pour 100.000 € !
    Mais pour 1 million, c’est 80.000 €
    Pour 10 millions, c’est 800.000 €, etc.
    8 % soit la différence entre 16 + 11 % (flat tax et prélèvement sociaux) et 60 % x 40 % + 11 % (pour 60 % après abattement de 40 % et 40 % Taux Marginal d’imposition + 11 % de prélèvements sociaux), soit 35 – 27 = 8 % dez gains.

    Pour le reste, oui nous ne sommes pas d’accord sur tout, quoique je reste quand même « très basique » (c’était mon objectif) sans pour autant rester sourd aux vraies critiques !

    Celles-là sont bien plus « systémiques » : Ma conviction est déjà faite !
    Aucune des mesures annoncées n’auront un effet positif sur les buts invoquées pour justifier de leur mise en place.
    C’est un peu comme si on marchait sur la tête. Mais ça, ce n’est hélas pas nouveau dans ce pays (et c’est un ex militant RPR qui vous le dit) !

    Actuellement, il me semble que seul le « pouvoir » en tant que pouvoir intéresse nos dirigeants : ils l’exercent manifestement sans réflexion, sans éducation, sans information (et sans dogme), uniquement parce qu’ils ont dit : « demain, c’est comme ça ! D’ailleurs j’ai été élu pour ça » !

    Contrairement à ce que je pensais, le programme de l’UMP n’est pas une oeuvre collective de personnalités différentes ayant chacune un vécu politique et des affaires, mais bien celle d’une poignée d’illuminés qui ont traduit en mot des idées lancées à la va-vite, comme ça, pour voir la réaction que cela provoquerait !

    Bref, on n’est pas dans la merde.


  6. Assez d’accord.

    Globalement, je suis de mon côté plutôt à gauche, mais je respecte les idées d’en face à condition qu’elles soient cohérentes.

    Je regrette deux choses avec l’election de sarkozy:

    – les français n’ont pas vraiment voté en connaissance de cause car une partie des votants a crû à une forme de miracle qui allait tout réparer en tapant sur des faux problèmes. Ca aurait pu être une occasion historique de décider si on voulait d’un modèle à l’anglo-saxonne (les plus malins s’en tirent mieux) ou à la suédoise (des droits minima pour tous, mais aussi des devoirs). Au lieu de ça, les français attendent maintenant que le chomage diminue en virant les etrangers, que leurs retraites soient garanties en reformant celles de la sncf, qu’on exporte plus en permettant les heures supplémentaires, que la criminalité soit diminuée en contrôlant davantage les papiers des arabes et des noirs, et de devenir magiquement propriétaire grâce à un rabais sur leur emprunts qui ramène leur coût d’acquisition au niveau de prix du trimestre precedent…

    – fondamentalement, on a élu un opportuniste qui nous envoie dans le mur car il n’a pas de vision cohérente (ni l’envie , ni les capacités) et parce qu’il monte les gens les uns contre les autres alors qu’il faudrait un consensus pour reformer

    Jusqu’au cou, dans la m…


  7. Assez d’accord avec vous, là aussi !

    Sauf que, nous avions le choix entre deux « vrais » programmes quand même.

    – L’un socialiste qui n’engageait pas la candidate, nous avait-elle prévenu.
    Programme « très gauche » : On pouvait être d’accord avec les objectifs, mais il y avait incohérence avec les moyens (notamment le financement qui aurait eu des « effets pervers » insurmontables)

    – L’autre de l’UMP qui n’était qu’un catalogue de « bonnes intentions » divisé en trois parties.
    La première sur les objectifs, pour le moins assez « social » et cohérent (mais pouvant faire mieux).
    Il était surtout porteur d’un avenir : on aime ou on aime pas.
    La seconde comportant une série de mesures (591) plus ou moins en adéquation avec la première partie.
    La dernière un chiffrage qui aboutissait à « zéro » surcoût !
    Un peu miraculeux, mais pourquoi pas ?

    Personnellement, je redresse des entreprises à l’occasion où le problème consiste à remettre les gens au boulot, les motiver alors qu’ils ne croient plus à leur avenir en entreprise, avec des moyens limités et en général une désorganisation totale.
    Le principe et de « réorganiser », redéployer les moyens vers des objectifs sûrs et remotiver tout le monde en évitant le plan social et en donnant une perspective collective : Bref, se retrousser les maches et y aller !
    Pas simple.

    On aurait pu croire que l’UMP avait lu mes textes sur le sujet ou assisté à mes cours en fac !

    L’ennui, c’est que l’UMP s’est fait pahgocyté par une équipe d’opportunistes qui « branlent dans le manche » et n’ont qu’un seul objectif : LE POUVOIR !
    Ca apparaît tous les jours un peu plus dans leur façon de « jouer » avec les « réformes » : Je n’en veux que pour preuve la méthode de « Rachida Mimi » dans la réforme de la carte judiciaire dans le Nord : Elle a accouché d’une souris.
    (Car sur le sujet, la réforme importante n’est même pas évoquée : La suppression du Tribunal des conflits, la plus haute juridiction de France qui serait la conséquence d’une fusion des deux ordres juridictionnels, l’ordre judiciaire et l’ordre administratif ! Unique au monde…
    Mais on aurait pu aussi démultiplier les juridictions d’exception, qui sont le fait de « bénévoles » et donc ne coûtent rien au contribuable)

    En bref, ils ont trompé tout le monde.
    Ce n’est guère mieux que l’absence de méthodologie de la « gauche plurielle » !


  8. Globalement, j’aurais tendance à dire que le programme de Royal était assez cohérent à l’exception de deux bêtises majeures (retraites à 60 ans et SMIC à 1500 €). Je ne croyais pas que S. Royal aurait appliquées ces deux dernières mesures, compte tenu de ce qu’elle avait pu faire et dire par avant, mais je reconnais que c’est une appréciation toute subjective, même si ses déclarations ultérieures m’ont conforté.
    Mieux chiffré, plus cohérent du point de vue économique, à mon avis d’économiste en tout cas, il avait d’ailleurs le soutien de nombreux économistes qui n’avaient rien de gauchiste.
    http://elections.lesechos.fr/elections-presidentielles-2007/analyses/300157878.htm

    Sur l’absence de savoir-faire politique et méthodologique, je ne peux qu’être d’accord. Pour une élection annoncée comme imperdable, la gauche a collectivement battu des records d’incompétence. Elle continue d’ailleurs. Heureusement que Villepin est là pour jouer l’opposition !

    Je ne connais pas vraiment l’UMP de l’intérieur, mais il me semble que Sarkozy récolte quand même ce qu’il a semé: absence de contradiction possible, copinage, plus un peu d’opportunisme idéologique bien à droite pour élargir sa base électorale. Ce qui arrrive n’a rien d’étonnant
    Je reste quand même atterré par les effets pervers sur les peines plancher, qui ne font pas honneur à la france. J’espèrais que les juges pourraient les nuance er davantage

    Travaillant dans une grande entreprise, et en ayant aussi dirigé de petites, je ne crois pas à ce mythe du Napoléon tout-puissant. On ne fait rien contre les gens. De ce point de vue la démocratie participative de Royal, au-delà de son côté démagogique, me paraissait quand même plus en phase avec l’évolution du Monde

    Ceci étant dit NS est maintenant élu; je souhaite qu’une réaction s’organise à droite pour qu’on ait au moins une politique économique cohérente et que les réformes nécessaires (etat + efficace, maintien des depenses de santé, reforme des retraites, justice mieux rendue, …) puissent se faire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :