h1

Energie du desespoir

13 octobre 2007

 0 45 82 04 Al-Gore 31

A l’heure où Al Gore reçoit le prix Nobel de la Paix pour avoir participé à la prise de conscience du monde des risques associés au réchauffement de la Planète, quelques mots sur le sujet:

1. Le réchauffement de la Planète est réel. Il va se poursuivre dans les cents ans à venir à cause du C02 déjà rejeté dans l’atmosphère

2. De combien, personne ne le sait vraiment. On hésite entre le « important » (1,4°) et le « très grave » (5,8°) à l’horizon de 100 ans. Sachant qu’à l’horizon de deux cents ans, ça dépendra de ce qu’on aura fait au XXIème siècle, mais que si on ne fait pas grand chose ça sera pire

3. Les conséquences seront de toutes façons graves dans les pays plats côtiers (élévation du niveau de la mer) comme le Bengladesh ou la Hollande, et dans les pays déjà trop chauds (Afrique Subsaharienne), entraînant dans ces pays des migrations de populations, porteuses de risques économiques, sanitaires et géopolitiques

4. l’homme est responsable avec une grande probabilité de cette élévation de température à travers l’augmentation dans l’atmosphère du CO2 et d’autres gaz aérosols liée à l’activité humaine
– on n’en a pas vu de pareilles depuis 650 000 ans , au moins; ce qui confirme l’ampleur du phénomène
– on n’en a jamais vu de si rapides; ce qui confirme la caractère spécifique du dernier siècle
– les modèles climatiques dont on dispose sont très prédictifs des observations passées quand ils intègrent les activité humaines

 Climate Ipcc Tar Wg1 Images Figspm-4

5. Le fait qu’il soit responsable est un fait suffisant, mais pas nécessaire, pour nous convaincre qu’il faut modifier notre comportement. Pas nécessaire, car l’important est de savoir comment réparer, pas qui a cassé.
Les mesures de réduction de la consommation d’énergie permettent de réparer si elles sont assez fortes

6. Le risque d’une mauvaise surprise climatique (maladies tropicales, déforestation brutale, sécheresse,…) est réel et se traduirait alors par des catastrophes économiques, sanitaires et humaines
Par exemple, il est possible que le Gulf Stream s’arrete à cause des modifications de courant lié à la fonte des glaces et déclenche une glaciation en Europe. Une telle glaciation est arrivée de nombreuses fois dans le passé récent (les 100 000 dernières années)
On est en droit d’invoquer un principe de précaution face à une situation qui ne serait pas réparable

7. Le discours sur le global warming (qui pousse à réduire la consommation d’energie) n’en est qu’au début.
La stagnation de la production de pétrole d’ici 20 ans et l’arrivée de pays pauvres à des niveaux de développement plus proches du notre va entraîner une forte croissance de la demande d’énergie qui n’a de solution court terme que dans l’exploitation du charbon
Dit autrement, les rejets de CO2 dans l’atmosphère vont exploser dans les années à venir.
De solides débats avec nos amis chinois et indiens vont avoir lieu

8. Mais ce n’est pas le plus grave: le charbon va aussi être insuffisant aux alentours de 2050.
Va s’ensuivre des guerres pour s’assurer la maîtrise des sources d’énergie
La seule issue, c’est une réduction de notre consommation énergétique pour limiter les besoins

Soit on le fait en temps de paix, maintenant, soit on ne le fait pas et on se fera la guerre au niveau mondial pour conserver son mode de vie

Si le travail d’al Gore peut enclencher une réflexion contre ce risque catastrophique, il mérite tous les prix Nobels de la Paix depuis sa création

Technorati Tags:

Publicités

3 commentaires

  1. Vous avez sans doute raison.

    Personnellement, j’y vois aussi une façon pour l’Occident d’inventer et d’imposer un nouvel « ordre économique » au détriment des Pays en Voie de Développement.

    Je ne suis pas sûr que la démarche aboutisse, bien au contraire.
    Car l’enjeu n’est pas seulement environemental, mais bien avant tout démographique. Or, la démographie commande à l’économique, et là, l’Occident a du souci à se faire au cours du siècle actuel !
    Mais à chacun son opinion.


  2. Je ne crois pas à une volonté machiavélique de l’Occident d’autant plus que les premiers pays touchés seront plutôt les pays en developpement.

    Ceci dit, vous avez raison sur le fait que l’enjeu est d’abord démographique. Un des scénarios de réchauffement le plus grave est d’ailleurs celui où ces pays n’arrivent pas à réduire leur taux de fécondité
    Sur le terrain de la démographie, on a cependant perdu la « guerre », et sur le terrain économique, je ne parierais pas du tout que l’Occident arrive à maintenir sa suprématie à la fin de ce siècle. Quand on voit la croissance de la Corée, ça fait réfléchir.

    Une vidéo interessante sur les evolutions démographiques


  3. […] globalement, (voir billets précédents là et là ), le Monde doit bouger sur sa consommation d’energie, et rien ne se passera si les […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :