h1

liberté, liberté chérie

26 mars 2009

Quand j’étais jeune, on apprenait ce poème de Paul Eluard,

Liberté, sur mes cahiers d’écolier, sur mon pupitre et les arbres, j’écris ton nom…

Bizarrement, ce n’est plus au programme. Aujourd’hui, « liberté » rime avec « sécurité ».

Au moment où un gauchiste en marge de la société est retenu en prison depuis 4 mois sans preuve matérielle sur une inculpation très contestable de terrorisme, (peut-être est -il vraiment coupable de dégradation, mais ce n’est pas une raison ) ça vaut le coup de se plonger dans le recueil du PS « La France en liberté surveillée » .

Bien sûr, c’est une contre-attaque politique d’un parti desespérément à la recherche d’un angle d’attaque, mais la critique sur le fond me semble fondée

On y voit des dérives inquiétantes:

– loi sur la récidive qui est une remise en cause de l’individualisation des peines et instaure des peines planchers ( sauf si motivation spéciale du juge) d’au minimum un an, même sur des cas simples comme le vol; les peines plancher ont été appliquées dans plus de 10 000 cas cette année. A noter l’intervention du parquet (dépendant du Garde des Sceaux) qui demande un appel systématique en cas de non application des peines plancher. On est loin de l’indépendance de la justice.

– la rétention de sûreté qui maintient un « fou » en détention surveillée après la fin de sa peine en fonction du risque présumé de dangerosité

– les conditions d' »accueil » des étrangers, (35 000 pendant 13 jours en moyenne) parqués dans des Centres où se produisent des faits divers graves (incendie, suicides, mutilations, grève de a faim) alors qu’on essaie d’éloigner la structure chargée de les défendre (la Cimade)

– multiplication des délits d’outrage, (x2 en 10 ans , soit 32 000 ) qui traduisent probablement des tentatives d’intimidation des citoyens, ou au moins un sentiment d’impunité de la police, ce que traduit aussi le doublement en trois ans des saisines de la Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité (CNDS) pour violences policières

– interventions policières en milieu scolaire pour faire la chasse aux sans-papiers, rechercher de la drogue, contrôler les grévistes

– équipement de la police en TASERs, qui augmente la violence des interpellations policières

– mutiplication des contrôles d’identité sans raison, épinglée par la CNDS (dont la suppression est d’ailleurs prévue)

– multiplication des gardes à vue (+70% en 6 ans)

– loi Hadopi qui autorise la coupure d’internet sans jugement contradictoire pour téléchargement de musique (une pratique de millions de français)

– création de fichiers multiples et variés, dont le STIC portant sur 10% de la population française, présentant des manquements graves dans la rigueur de leur gestion (selon la CNIL), conduisant à des refus d’embauche sur la foi d’erreurs de saisie. 1 million de personnes blanchies par la justice y sont encore considérées comme suspectes; fichage adn de 1% de la population française

– différentes tentatives de contrôles heureusement retoquées par le conseil constitutionnel (fichage adn des enfants d’étrangers pour prouver la filiation, prévention des délinquants dès l’âge de trois ans, incarcération de mineurs de 12 ans…)

– limogeages des hauts fonctionnaires critiques ou simplement objectifs

– différentes mesures pour contrôler la presse (intimidations, contrôle des nominations)

– mesures d’intimidation de la justice (convocations, circulaires, menaces, suppression du juge d’instruction…)

– réduction des pouvoirs d’expression des députés de l’opposition

– appel à la délation (dénonciation des passeurs d’immigrés en échange de visas)

– tentative de remise en cause des principes de laïcité, bienveillance envers les sectes (scientologie)

… tout ça n’est pas un hasard.

Ce n’est pas non plus seulement une tentative de séduire l’extrême droite par des discours.

C’est bien une radicalisation de la politique de droite qui nous approche de l’état policier

Malheureusement, la liberté n’est jamais acquise, et le XXème siècle est plein d’exemples pays européens qui se sont engouffrés dans l’autoritarisme (Espagne, Grèce, Portugal, Allemagne, …) .

On n’est jamais trop prudent

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :