h1

dsk, le retour du pourquoi du comment on aurait trouvé la méchante

7 juillet 2011

Pfff, ça va trop vite. A peine fini mon article de mise à jour sur l’affaire que voilà maintenant que la femme de chambre attaque le New York Post pour calomnie après que celui-ci ait écrit qu’elle était une prostituée.

On verra comment cette plainte se développera, mais il y a tant de détails de la part d’un journal qui sait très bien jusqu’où ne pas aller, qu’on a dû mal à imaginer que tout soit inventé.


Revenons sur le cas de la femme de chambre:

– elle a émigré de Guinée avec sa fille suite à la mort de son mari

– elle a réussi à se faire placer au Sofitel grâce à l’intervention d’un Centre d’aide aux Réfugiés, The International Rescue Comittee (source) (rappelons que sa demande d’asile était bidonnée)

– elle a réussi à obtenir un logement social

– elle perçoit également des aides non légitimes en ayant inscrit faussement une deuxième enfant

A ce stade, on peut penser que c’est quelqu’un d’assez débrouillard.

– elle a réussi à convaincre les procureurs en décrivant une scène de viol en Guinée, puis à admis qu’elle était imaginaire.

– elle a reconnu avoir répété son bidonnage pour la demande d’asile à partir d’un script sur une cassette

– elle passe dans sa communauté pour la parfaite musulmane sans histoire alors qu’elle est impliquée dans des histoires de blanchiment d’argent, et qu’elle même jongle avec ses 5 n°s de téléphone, ce qui exclut un rôle complètement passif

– elle est mariée avec un trafiquant de drogues, mais personne ne le savait

Elle a donc des talents d’actrice et une capacité à dissimuler

Revenons à cette journée du Sofitel:

– elle a demandé à être affectée à l’étage VIP (source A collègues sofitel, fuite à la presse organisées par le procureur)

– elle a nettoyée la chambre 2820, voisine, par 3 fois, à 10:30, 11:00, 11:30 (source B fuite enquêteur au Daily Beast)

– un room service est passé avant elle chez DSK. C’est un point important: il aurait dit à ND que la chambre était libre, ce qui expliquerait qu’elle soit entrée sans autorisation et affaiblirait l’idée d’une visite volontaire (par exemple pour proposer des services tarifés). On ne peut pas le vérifier.

Or un point reste obscur: est-ce que le room-service est entré ? Si oui, on peut s’étonner qu’il n’ait pas vu DSK, et que ce dernier ne s’en soit pas rendu compte. S’il s’en est rendu compte, on peut douter que DSK se lance dans une tentative de viol alors que le room service est dans le couloir. Si non, pourquoi, et pourquoi avoir dit à ND que la chambre était vide ?

Il y a aussi là suspicion de faux-témoignage pour éviter à une collègue de se faire licencier

– ND est entrée à 12:06 (source B); selon ses dires, elle a été agressée immédiatement par DSK, nu. On peut douter qu’une femme qui sait son collègue du room service a priori pas loin dans le couloir, fait 20 cm de plus et 30 ans de moins que son agresseur, se laisse faire en silence. Surtout qu’elle raconte s’être battu après contre lui.

– A 12:28 DSK réglait l’hotel, après être descendu souriant dans l’ascenseur, pour retrouver sa fille vers 12:45

– on peut estimer (source C) qu’il est parti de sa chambre vers 12:23

– ND est entré dans la chambre voisine 2820 à 12:26.

a) Un premier scénario est qu’elle est sortie de sa chambre après le départ de DSK. On sait par ailleurs que celui-ci a pris le temps de se rhabiller, de se laver les dents, de se recoiffer. S’il y a eu viol avant, ça parait incroyable. Et ce n’est pas ce que ND a dit puisqu’elle a affirmé s’être battu et enfuie avant son départ.

Ce premier scénario parait incompatible avec le viol. Mais beaucoup moins avec celui d’une « passe » où ND s’éclipse juste avant le départ de DSK, attend qu’il prenne l’ascenseur puis revient chercher son salaire dans la chambre 2806

b) Un deuxième scénario est celui de la fuite de ND juste après l’agression. Mais à supposer que DSK ait pris 9 mn pour se rhabiller, faire ses bagages, se laver, etc,.. (source C), cela lui fait 14 mn où on ne sait pas ce qu’elle a fait et pourquoi elle ne s’est pas mise à l’abri plus tôt.

Ce deuxième scénario ne cale pas non plus avec la 1ère version de ND, puisqu’elle avait dit s’être réfugiée dans un local technique, ni avec la 2ème où elle avait dit avoir fait le ménage dans la chambre 2820. Remarquons pourtant qu’elle a eu le temps de réfléchir à sa 2ème version puisque son avocat a empêché le procureur de la requestionner pendant 19 jours.

– ce n’est pas fini ! Les collègues réapparaissent par enchantement et trouvent ND traumatisée autour de 12:30 (il n’est pas clair où elle a été retrouvée, ds la 2806, la 2820 ou un local technique, ou dans le couloir). La carte ouvre le 2806 ; ND crache partout sur le sol et les murs et veut vomir (les collègues, source B)

Nouvelle question: elle a été agressée 20 mn plus tôt, elle a eu le temps de passer dans une chambre où elle aurait pu s’enfermer et se laver et elle a encore besoin de cracher devant les témoins ? Pas impossible pour une personne traumatisée par un viol, mais pas incompatible non plus avec une volonté de mise en scène. (Rappelons qu’elle est une bonne actrice)

– on connaît la suite. DSK prend son avion prévu de longue date et rappelle l’hotel pour récupérer son portable, puis indique qu’il se trouve à l’aéroport pour qu’on vienne lui remettre. Le lendemain ND au téléphone avec son trafiquant de mari lui indique qu’elle sait ce qu’elle fait et qu’elle espére bien obtenir réparation financière

Alors ?

DSK a-t-il violé la femme de ménage ? Pour l’instant, rien ne le prouve, mais rien ne prouve le contraire non plus.

Quelqu’un peut-il au-delà de tout doute raisonnable condamner DSK à des décennies de prison ?

Personnellement, je ne le ferais pas.

Advertisements

4 commentaires

  1. Excellent résumé…


  2. Intéressant et complet! Ne pas oublier cependant que les médias font ce qu’ils veulent de l’information et qu’il est souvent difficile de cerner le vrai du faux… D’ailleurs d’où tirez vous ces informations?


    • Les infos sont toutes disponibles sur le web, et largement reprises dans la presse française. Quand ce n’est pas le cas, j’ai indiqué les sources.
      En fait, il y en a assez peu:
      – le New York Times, journal de référence de New York
      – le Daily Beast, le NY post, qui sont tous les deux des tabloïds new-yorkais à scandale, mais généralement très bien informés car ils paient des enquêteurs. Et leurs écrits contrairement à ce qui est dit s’appuient généralement sur une source fiable (mais rarement deux). Ils sont aussi utilisés par …
      – les parties prenantes: Procureur, Défense, Attaque, NYPD et leurs équipes qui organisent les fuites dans la presse ci-dessus


  3. S’il a jamais éxisté, les enquêteurs du procureur, de l’accusation et de la défens ont certainement mené une enquête approfondie sur cet employé du room service qui invite ND a entrer dans une chambre alors que le client n’a fait son check out. S’il a jamais éxisté, il serait alors LE témoin clé et un minimum de raisonnement permettrait de lister une les raisons possibles de son comportement.



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :