h1

DSK dernière ?

10 août 2011

Maitre-Eolas, s’étant fendu d’un billet qui sur le fond de l’affaire est assez représentatif des oublis des gens qui essaient d’être objectifs et se croient devoir être neutres, mais manquent un peu de connaissance du dossier, je me suis permis la réponse suivante:

(la phrase ci-dessus est volontairement compliquée pour éliminer les non motivés :-))

************************************************************

Sur le fond du dossier, ça fait longtemps que je me suis fait mon opinion, et je dois dire que le lynchage auquel on a assisté est indigne.

https://artypunk.wordpress.com/2011/…

La presse n’a pas suffisamment relayé un point fondamental:

La plaignante a fait deux déclarations contradictoires sur le viol lui-même.

Elle a été admise très tôt à l’hôpital et y a décrit une version où DSK l’aurait violé en silence, puis serait parti de la chambre avant elle.

Then, the report said, the patient “reports he got dressed” and “left the room, and that he said nothing to her during the incident.”

http://www.nytimes.com/2011/07/05/n…

Cette version n’est pas celle qu’elle a donnée plus tard, avec force détails à ABC, et que l’on retrouve dans la plainte. On peut aussi noter que cette première version n’est sans doute pas compatible avec les éléments factuels apparus plus tard (appel de DSK à sa fille à 12H15, entrée de N. Diallo dans la chambre voisine 2820 alors que DSK prend l’ascenseur), ce qui pourrait expliquer que N. Diallo en ait changé.

Cette incohérence me paraît critique, car autant l’argument “une fois menteuse, menteuse toujours” est faible, autant il paraît invraisemblable qu’une personne violée fasse deux récits contradictoires de son viol. Et vu l’absence de preuves autre que ce témoignage, c’est un point déterminant sur la suite à donner à l’instruction.

Le but de ce blog n’est pas bien sûr de faire le procès, mais il pourrait être l’endroit où l’on appelle au respect de la présomption d’innocence en rappelant qu’au-delà de son passé louche, le procureur a des raisons très légitimes de douter du récit de la femme de chambre.

J’espère que ceux qui ont appelé bruyamment à une peine lourde en soutenant la “victime”, sans doute aveuglés par des positions politiques partisanes, une morale sexuelle différente, ou par une expérience trop subjective de questions liées au viol, sauront être plus mesurés dorénavant.

Par ailleurs, je note deux points faibles dans votre note, vous qui êtes d’habitude si rigoureux:

– la défense de DSK n’a pas reconnu une relation consentie, mais a nié une relation non consentie. Cela laisse la porte ouverte à une manipulation (rappelons que DSK a reçu quelqu’un la veille au soir)

– le procureur a eu de nombreuses interactions avec la plaignante. Celles-ci n’ont pas été dévoilées directement, mais certaines fuites à la presse, qui cite comme source le bureau du procureur, nous donnent un aperçu de leur tonalité: les auditions se sont très mal passées, elle aurait simulé de façon très convaincante un viol qu’elle a reconnu ensuite inventé, et elle aurait refusé de répondre à des questions plus précises pendant 19 jours. Autant de points qui nous amène à penser que le district attorney n’est pas forcément convaincu en son for intérieur d’une culpabilité. L’hypothèse inverse, qu’il soit convaincu d’une tentative d’escroquerie, pourrait aussi expliquer l’abandon des charges.

Ces deux points sont importants car au-delà de l’issue pénale, DSK défend sa réputation et il paraît juste de ne pas conclure prématurément que le procès n’aura pas lieu pour des raisons principalement de procédure.

Advertisements

5 commentaires

  1. personne n’était dans la suite 2806 pour savoir ce qui s’est passé.
    Les seuls éléments dont on dispose sont les paroles de la plaignante qui varient selon les heures et des traces de sperme de l’accusé sur sa blouse;
    Apparemment, les traces de violence ne sont pas vérifiés.
    Mais quid de la femme qui est venue dans la suite entre 1h30 et 3h30 et qui ne veut pas parler ? Que le procureur respecte son silence est étrange. Il y a trop de zones obscures dans cette affaire comme- fait qu’une employée puisse faire le ménage dans un suite de VIP quand le check out n’a pas été fait et surtout qu’on n’a pas l’heure de l’entrée de la plaignante car d’après elle, la porte était ouverte quand elle a voulu faire la chambre… seule.


    • On a aussi les heures d’ouverture des portes et les heures d’appel téléphonique qui encadrent ce qui a pu se passer.
      Il y a d’ailleurs contradiction entre les premières déclarations disant que la porte était ouverte par le collègue du service room, et les enregistrements qui montrent que N. Diallo a ouvert elle-même. Par ailleurs, la procédure est de laisser la porte ouverte. Il serait intéressant de savoir si cela a été le cas (donnée enregistrée, d’après le concepteur du service de fermeture des portes), et pendant combien de temps.
      Sinon, on peut se demander pourquoi et dans quelle mesure il est plausible que DSK ait surgi nu à la seconde où la porte était ouverte, sans savoir qui rentrait (homme ou femme ?), et l’ait refermée immédiatement …


  2. « le procureur a eu de nombreuses interactions avec la plaignante. Celles-ci n’ont pas été dévoilées directement, mais certaines fuites à la presse, qui cite comme source le bureau du procureur, nous donnent un aperçu de leur tonalité: les auditions se sont très mal passées, elle aurait simulé de façon très convaincante un viol qu’elle a reconnu ensuite inventé, et elle aurait refusé de répondre à des questions plus précises pendant 19 jours. Autant de points qui nous amène à penser que le district attorney n’est pas forcément convaincu en son for intérieur d’une culpabilité. L’hypothèse inverse, qu’il soit convaincu d’une tentative d’escroquerie, pourrait aussi expliquer l’abandon des charges. »

    Vous tenez des propos ignobles et vous vous confondez dans l’abjection la plus totale en vous en tenant aux écrits des journalistes français majoritairement à solde

    Je viens de lire une série d’articles, ils vous éclaireront certainement

    le dernier d’une série de XIV
    http://www.come4news.com/index.php?option=com_content&task=view&id=45537

    et vous permettront de vous faire une opinion comme j’ai pu me la faire sur cette affaire….


  3. Vous vous trompez. Lisez mes articles précédents. Les sources sont citées et elles sont quasi-exclusivement des articles des journaux US qui eux-mêmes citent des sources officielles


  4. […] du jour La vie est courte « DSK dernière ? L’affaire DSK pour les nuls 18 août […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :