h1

L’affaire DSK pour les nuls

18 août 2011

L’affaire DSK n’est pas une affaire judiciaire, mais bien une affaire politique, ce qui explique l’intérêt que tant de gens y portent et les efforts de certains journaux pour la relancer.

Le dernier en date est L’Express, qui tombe assez bas pour faire croire que l’on peut conclure à l’existence d’un viol sur la base du rapport médical Diallo.

Un minimum de déontologie journalistique aurait mis en perspective:

– que le rapport est incohérent puisqu’il décrit des lésions vaginales compatibles avec une prise de main et conclut à un viol alors que la loi de NY suppose une pénétration par le pénis pour une telle qualification

– qu’un médecin n’est pas qualifié pour conclure sur le caractère de viol ou non. Il peut seulement décrire des lésions, charge à la justice d’établir les causes et l’intentionnalité

Voir à ce sujet l’excellent billet de Bruno Roger-Petit et le rappel opportun d’un médecin.

J’ai déjà dans un message précédent rappelé en quoi certains devraient faire leur examen de conscience sur cette affaire.

Je profite de l’actualité pour faire une mise à jour sur le fond à destination de ceux qui de bonne foi ou de mauvaise foi, n’ont pas suivi tout en détail.

Il y a à mon sens 3 bonnes raisons de croire à l’innocence de DSK:

1) Comme l’écrit très bien un commentateur sur le blog de Maitre-eolas, Joel, (message 193), l’absence de fuite est un argument fort en faveur de DSK.

A ce sujet, un détail qui est passé inaperçu de beaucoup et qui renforce l’hypothèse d’innocence de dsk: quand il a pris conscience de la perte de son téléphone, il a d’abord appelé le restaurant où il avait déjeuné avec sa fille pour le faire chercher, puis l’hotel. Le témoignage des serveurs existe online, voir par exemple

Qu’est-ce que ça prouve, ou en tout cas rend plus plausible ?

– il avait bien perdu son téléphone. Il n’a pas appelé l’hôtel sous un faux prétexte pour être sûr que le soit-disant viol n’avait pas de conséquence. Cet appel au restaurant ne peut pas être une ruse car à ce moment-là, il ne savait pas qu’il allait être arrêté, ni même qu’il serait accusé de quoique ce soit.

– ça fragilise légèrement la thèse du départ précipité de l’hôtel. Si on part en urgence d’un endroit (où l’on a étalé ses affaires), on pense d’abord à cet endroit pour avoir oublié quelque chose

– pour dsk, le sujet important de l’après-midi, c’était qu’il avait oublié son téléphone, pas de savoir comment échapper à une accusation de viol. Le sentiment d’impunité était total, puisqu’il a donné son adresse pour qu’on le retrouve. Il n’a pas appelé l’hôtel en premier ce qu’il aurait fait si cet endroit pouvait susciter une inquiétude pour lui. Surtout, on ne peut pas dire “il a appelé l’hôtel pour se renseigner parce qu’il était inquiet, et il a donné l’adresse à l’aéroport parce qu’il n’était pas inquiet”. C’est peu crédible. Tout cela s’ajoute au déjeuner d’une heure et demie avec sa fille (et le petit ami de cette dernière) qui montre son absence totale d’inquiétude, alors même qu’ayant pris un taxi depuis l’hôtel vers le restaurant, on pouvait l’y retrouver

On a là un DSK qu’on accuse d’avoir eu une pulsion complètement irrationnelle vers midi, et qui est devenu un monstre de sang froid à partir de 12:30, alors même que la “victime” s’est enfuie et est peut-être en train de chercher de l’aide. Est-ce convaincant ?

2) A celà s’ajoute la chronologie improbable du scénario du viol telle que confirmée par des enregistrements (j’en parlais déjà ):

– Diallo est entrée dans la chambre à 12:06

– à 12h15 DSK a appelé sa fille. On peut donc en déduire que si viol il y a eu, il était fini, et Diallo était partie.

– DSK va mettre 13 minutes pour arriver à la réception, ce qui confirme qu’il n’est inquiet de rien. Or, qui ne le serait pas si la “victime” d’un viol venait de s’échapper pour appeler à l’aide ?

– Diallo n’a pas dit ce qu’elle a fait entre 12:15 et 12:26, heure à laquelle elle est entrée dans la chambre voisine. C’est étrange de rester 11 mn dans un couloir à proximité de la personne qui vient de vous violer.

3) A cela s’ajoute enfin le fait que le récit que fait Diallo du viol lui-même est incohérent (voir ma note précédente ), qu’elle est bien plus forte que lui, qu’une fellation forcée est peu crédible.

Une précision sur ce dernier point: la question n’est pas qu’une fellation forcée est impossible, elle est d’une part que DSK n’avait aucun moyen de contrainte, d’autre part qu’il est évident que toutes les femmes ne se laissent pas faire (heureusement), et que DSK ne pouvait pas être sûr de tomber sur quelqu’un de passif et qui ne le mordrait pas. Bref, il prenait un risque énorme. Un viol de dément, qu’on a du mal à rapprocher à la fois du personnage, connu pour être plutôt très calculateur, et de son attitude la demi-heure suivante

Au vu de ces éléments, sans même faire état du passé trouble de la plaignante, le doute raisonnable est plus que présent et l’abandon des charges, explicitement annoncé par l’avocat de la plaignante dans L’Express, semble inévitable.

La question est ensuite de savoir s’il y aura un procès civil.
Le dilemme est cornélien pour DSK. A supposer qu’il soit innocent, ce que je pense au vu des informations factuelles ci-dessus, il peut néanmoins plaider coupable et abandonner quelques millions de dollar, qui ne représentent que quelques pour cent de la fortune de sa femme pour clôre le sujet et rentrer en France. C’est à mon avis le pari de Thomson, qui n’est pas stupide et sait son procès civil lui aussi mal engagé.
Mais ce serait faire une croix sur sa réputation et son avenir politique.
Or où en sont-ils ? Son avenir politique est déjà très compromis compte tenu de l’exposition de la richesse de sa femme et de son attitude d’homme à femme. Même s’il est innocenté en justice, la rumeur continuera à tourner alimentée par les esprits simples et les journalistes malveillants. Quant à sa réputation, il n’est pas sûr qu’il y tienne tant que ça, si elle ne lui permet pas d’assurer son avenir politique.
Enfin, il y a toujours le risque d’un procès plus coûteux que prévu si le jury est sensible à la campagne de communication déjà enclenchée par l’avocat de Diallo

Au total, tous les malfaisants qui relaient cette histoire en la déformant et sans l’approfondir auront finalement gagné.

Advertisements

18 commentaires

  1. Je suis comme vous, je n’y crois pas une minute à cette histoire de viol, et par votre article (très bien fait d’ailleurs), vous apportez de l’eau à mon moulin.

    Pour moi aussi, c’est une affaire politique. C’était l’homme à abattre, pour les deux partis (le sien et le concurrent)! De la basse besogne, tout de même!

    Nous ne devons pas les laisser gagner, sinon nous ne pourrons plus jamais faire confiance à notre pays et à ceux qui le représentent.


    • Je suis assez d’accord. La façon dont la presse française l’a sali, dont Guéant l’a désigné coupable, dont Debré l’a insulté, sans parler des petits zorros du stylo qui écrivent sur ordre, c’est proprement dégoûtant. Et en plus probablement légalement répréhensible pour cause de non respect de la présomption d’innocence.


  2. On n’attend plus que la « version » du bô DSK (le jour où il en aura assez pour la donner; mais ce n’est pas demain)


  3. En faisant recours à un procès civil, Kenneth Thompson empêche DSK de quitter le sol américain. L’ancien patron du FMI n’aura pas d’échappatoire possible vers la France et devra se présenter au procès. Dans le cas contraire, c’est comme s’il « admettait sa culpabilité », dixit l’avocat.


    • C’est pas sa sortie la plus brillante. Thomson sait très bien qu’il n’aura aucune voie de contrainte légale, et on voit pas pourquoi DSK lui ferait plaisir, après toute la campagne de diffamation qu’il a orchestrée…


      • ça prouvera juste que DSK est un dégonflé qui n’ose pas assumer ce qu ‘il a fait (comme Polanski)


      • Pour votre information, la victime de Polanski (réelle, celle-là) demandait l’abandon des poursuites contre ce dernier suite à transaction financière. Ne mélangez pas tout


      • ça ne s’appelle pas mélanger.Polanski est planqué en France pour échapper à la justice et dans les pays qui n’extradent pas aux US, protégé par ses copains bobos.
        DSK pour l’instant n’a pas été formellement condamné. C’est cela qui va être amusant: aura-t-il le COURAGE d’aller face au tribunal civil?


      • Polanski avait reconnu les faits, purgé une peine de prison, et conclu un accord avec la justice que celle-ci n’a pas respecté. Il a fui les Etats-Unis de peur que le procureur n’ait pas une attitude juste. Il avait également conclu un accord avec la victime pour la dédommager.

        Si le procès pénal est abandonné, DSK ne sera pas reconnu coupable, ne sera pas recherché par la justice, et il n’y a pas de victime. Peut-être que Diallo sera renvoyée en Guinée pour ses délits et son entrée frauduleuse aux US.

        On va pas refaire l’affaire Polanski ici, ça n’a strictement rien à voir.


      • Absolument!
        les seules questions sont :
        combien de temps mettra DSK pour FUIR si le proc le relâche mardi (moi je parie sous quelques heures)?
        DSK aura-t-il le courage de se pointer au procès civil (ou restera-il planqué dans son 240m2 de la place des Vosges,)

        En tous cas il est bien le premier « innocent accusé » qui ne crie pas partout sur tous les toits son innocence. A part lui, on n’a JAMAIS vu ça! Un présumé innocent/coupable qui ne hurle pas à l’injustice! On finirait presque par croire que …
        Et là, pas de questions d’avocats menteurs ni de journalistes véreux. La balle est dans le camp de monsieur courage, le bô DSK, il n’y a que lui qui décide…


  4. Lors d’un procès civil, il ne pourrait plus se retrancher derrière le silence garanti par le cinquième amendement de la Constitution. Il devrait répondre à mes questions. En particulier sur le prétendu consentement mutuel qui aurait régi l’acte sexuel dans la suite 2806″, poursuit l’avocat de Diallo dans «l’Express». « Il faudrait m’expliquer pourquoi ce rapport sexuel si libre devait, dans une suite aussi confortable, avoir lieu contre un mur au fond d’un couloir de salle de bains. Pourquoi il est parti de l’hôtel avec un tel empressement, la bouche encore enduite de dentifrice… »
    Kenneth Thompson


    • Thomson s’avance un peu. La défense n’a jamais reconnu de rapport consenti. Et l’empressement, c’est aussi assez mensonger car DSK a pris le temps de payer à la réception et une témoin l’a vu dans l’ascenseur pas si stressé. Plus la chronologie déjà évoquée ci-dessus.
      Ok, il avait du dentifrice sur la bouche. La belle affaire.
      La vraie question serait plutôt « est-ce que le fait qu’il ait pris le temps de se laver les dents ne montre pas au contraire qu’il n’était pas si pressé ? »
      Enfin les remarques sur le confort de la suite sont risibles, on peut même les retourner. C’est un peu étrange de vouloir se sauver dans la salle de bain qu’on sait être une impasse quand on est plus fort que son agresseur, sans s’y enfermer. Elle a pu au contraire venir le chercher là pour lui proposer ses services, bref…


      • La conversation avocat-DSK serait très intéressante!

        Mais DSK se dégonflera et n’osera pas y aller.


      • Dans un premier temps, DSK a dit qu’il n’était pas là, d’où le mic-mac avec les heures (mais les gens normaux ont compris cette embrouille)
        Quand les flics ont dit à DSK qu’ils avaient trouver son sperme sur Diallo, DSK a changé de version et dit que c »était un rapport consenti mais non payant (s’il avait payé ça aurait été « condamnable » à NY)
        Après ses avocats ont dit à DSK de la fermer et de se planquer derrière le 5ème amendement.
        Donc la version de DSK reste le rapport consenti (!!!!!!!!!!!) et gratuit.

        Et s’i y a eu rapport consenti pas payé , c’est que Diallo qui passait dans le couloir, qui ne le connaissait pas, est entrée par hasard, a succombé à son charme (légendaire) et lui a fait une pipe gratis, non ? Et lui, il s’est laissé faire, bien sûr.
        Au fait, quelqu’un sait comment l’épaule de Diallo a été cassée (il parait qu’on a même des scanners)?


      • Pardon, trouvé et non trouver!


      • @Nicolas Crêtaux: toutes ces affirmations (19/08 11:41) sont fausses. Vous êtes l’exemple même de la personne qui s’est monté le bourrichon à la suite d’une désinformation par les médias que vous lisez.
        1) DSK n’a jamais rien dit, c’est sa défense qui a parlé pour lui.
        2) Elle a indiqué que DSK ne pouvait avoir violé à 13H30, puisqu’il était avec sa fille, ce qui est la stricte vérité. La police a alors changée l’heure du viol.
        3) La défense n’a jamais changé de version. Elle a nié un rapport non consenti. Elle n’a jamais accepté un rapport consenti.
        4) Elle n’a bien sûr jamais reconnu de rapport tarifé non plus
        5) L’épaule de Diallo n’est pas cassée, elle a un ligament déchiré, mais cela n’a pas été constaté le jour même


  5. Bravo! Comme l’abandon des poursuites par le procureur ne prouvera pas que DSK est innocent, juste que le procureur ne pense pas pourvoir prouver le contraire au delà d’un outs raisonnable, la question de l’innocence de DSK ne sera pas tranchée par la justice. Il n’y a là rien de choquant, le rôle de la justice pénale n’étant pas de déterminer la vérité en général, mais de punir les crimes qu’elle peut prouver. Cependant, connaître la vérité dans cette affaire est un désir naturel et légitime, de par le fort impact émotionnel qu’elle a eu sur beaucoup de gens, et de par les innombrables implications politiques qu’elle a (sur DSK, sur la politique française, sur la justice New-Yorkaise, et française, sur nos lois concernant le viol et l’agression sexuelle, sur nos schémas de pensée etc.) Cette vérité ne s’établira dans l’opinion (partiellement et sans certitude absolue, comme toute vérité) que par le débat argumenté. Votre post en est une très bonne contribution.

    Mon opinion, qui est la votre, mais qui changera si elle rencontre des arguments ou des faits nouveau convainquant, est que l’état actuel de nos connaissances sur les faits pointent très fortement (je dirais même,
    au delà d’un doute raisonnable) vers l’innocence de DSK.

    J’ai une petite question: vous dîtes que DSK a appelés sa fille à 12h15. Je ne connaissais pas cette information.
    Avez-vous une source?
    Joël


    • @Joel

      Merci pour le compliment.
      Tout à fait d’accord avec vous sur tout. Je ne vois pas cependant quels nouveaux éléments pourraient apparaître à charge pour DSK. Sauf éventuellement des éléments gardés secrets par le procureur depuis le début et auxquels la plaignante, qui n’est que témoin, n’aurait pas accès. C’est très improbable vu la politique de fuites dans la presse qu’a suivi le procureur.

      Concernant la source pour l’appel à sa fille, c’est … Newsweek/Dailybeast (http://www.thedailybeast.com/newsweek/2011/07/24/dsk-maid-tells-of-her-alleged-rape-by-strauss-kahn-exclusive.html page 2 au milieu), et à ma connaissance le seul journal qui ait sorti l’information. Il serait intéressant de savoir de qui ils la tiennent. Probablement d’une source qui cherchait à fragiliser le témoignage de Diallo, et dont visiblement ils n’ont pas trop mis en avant les arguments.
      En passant, ils sont bien hypocrites car ils ont les mêmes éléments que nous pour se faire leur opinion, et il n’ont parlé des mensonges à l’hôpital que cette semaine, et pour les minorer, sans les citer d’ailleurs. Et bien sûr n’ont pas vraiment creusé cette histoire de chronologie bancale



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :