h1

#DSK Réponse à Fabienne Sintès

30 novembre 2011

J’avais fait un long post pour répondre point par point aux 13 questions de Fabienne Sintès, une des rares à avoir suivi à peu près correctement l’affaire DSK jusqu’à présent, que j’ai perdu. Un complot sans doute !

Plus sérieusement, le point essentiel c’est que SI on fait confiance à ce qu’écrit Epstein, on a:

a) un blackberry désactivé à 12:51 dans le Sofitel:

ça ne peut être DSK qui était dans le taxi.

ça ne peut pas être quelqu’un qui l’a volé hors du sofitel.

c’est donc une personne dans le Sofitel qui a désactivé le Blackberry

(ou il a été desactivé à distance, ce qui confirmerait le hacking par un tiers, DSK ne pouvant être raisonnablement soupçonné)

b) ce blackberry a continué à émettre après

Ça ne peut pas être une batterie déchargée.

On ne desactive pas la géolocalisation par hasard. Un bug de la géolocalisation (déjà improbable) juste à ce moment est peu crédible

(Note: il faut en savoir plus sur ce qu’on entend par « desactivé ». Il pu aussi perdre le lien avec une borne wifi par hasard, et par là sa gélocalisation. Mais alors pourquoi ne l’a t on pas retrouvé ? pourquoi le lien ne s’est-il pas rétabli ?)

Il y a donc une présomption forte d’une action délibérée par quelqu’un à 12:51pour rendre le BlackBerry non géolocalisable. Pour quelle raison ?

c) ce blackberry était à 12:13 dans la 2806.

Il n’y est plus ensuite et il y a eu une action à 12:51

Quelqu’un est donc entré dans la 2806 pour récupérer le Blackberry entre 12:13 et 12:51

d) ce blackberry était toujours au sofitel après (d’après l’enquête de Police en novembre) et n’a pas été réutilisé. Mais il n’a jamais été remis à la Police

Le mobile n’est donc pas le simple vol. Pour autant la personne qui l’a volée n’a pas voulu coopérer avec la Police dans une affaire de viol. C’est grave, d’autant plus que DSK a exigé auprès de l’hotel puis de la police qu’on lui rende son Blackberry, et que donc des recherches ont dû être faites.

Le mobile du vol est très sérieux

e) DSK a cherché son Blackberry

Il a fait demandé à sa fille de le rechercher au restaurant, il a appelé l’hotel pour qu’on lui rende, c’est la première question qu’il a posée quand on est venu arrêter à l’aéroport, il a exigé de la Police par ses avocats qu’on lui restitue pendant l’enquête.

Le Blackberry est un sujet important pour DSK

f) Le Blackberry a-til vraiment été piraté ?

– DSK dit avoir reçu un mail disant que son Blackberry était piraté le matin même

– DSK dit avoir appelé sa femme pour s’en plaindre à 10H07, en signalant « un problème », info qui a fuité dans la presse aussitôt. Il y a peut-être des témoins si Anne Sinclair en a parlé autour d’elle, en particulier à Stéphane Fouks qui devait l’expertiser

– on a récupéré ce blackberry juste après cette conversation sur la scène du crime.

– on l’a désactivé

– il est depuis introuvable

Il est très probable que DSK est sincèrement convaincu que son Blackberry a été piraté, et quelqu’un lui a repris dans l’intention de lui nuire. Le piratage est une explication crédible à ce jour qui mérite d’être investigué


g) qui a pris le téléphone ?

ça peut être Diallo. J’ai toujours pensé que la relation sexuelle avait eu lieu après 12:13.

ça peut être l’ingénieur en chef Yearwood qui est entré dans la 2806 précisément à 12:51, heure à laquelle le Blackberry a été desactivé, une scène de crime quand même, où il n’avait rien à faire, et qui semble fou de joie que la police soit sur le dos de DSK.

Mais c’est forcément dans le cercle très restreint des employés Sofitel présent dans la 2806 alors qu’il savent qu’il y a eu viol et que cela concerne un personnage important

h) qui a désactivé?

On ne sait pas. Yearwood, ou le mystérieux deuxième danseur, toujours non identifié, ou l’homme d’affaires français dans la 2820 dans laquelle Diallo est entrée 4 fois. QUATRE fois dont trois sans frapper alors qu’elle aurait dû. La théorie du ménage est fragile.

i) qui l’a gardé ?

On ne sait pas, non plus. il faudrait vérifier pendant combien de temps il est resté activé au Sofitel.

j) qui aurait pu monter un piratage ?

On en est réduit à des hypothèses.

Que les services français aient placé sous surveillance DSK et le surveillent dans les chambres d’hotel où il est réputé faire des rencontres libertines, avec la complicité du patron de la sécurité du groupe Accor où il descend souvent et qui est du sérail, cela n’aurait rien de surprenant. Que Yearwood, basé à New York, soit un maillon clef est déjà plus étonnant. Notons quand même que DSK a été surclassé dans cette suite à l’initiative du Sofitel, ce qui est une incitation à l’y faire descendre. Si on n’identifie pas le mystérieux deuxième danseur, il y aurait aussi matière à s’interroger très sérieusement.

On peut continuer le jeu des questions-réponses, ce que j’avais fait dans mon post précédent, mais nier qu’Epstein, qui n’affirme rien d’autre que les faits, ait fait un vrai travail d’investigation original qui méritait une large audience est vraiment de mauvaise foi.

Par ailleurs, la posture est très surprenante de la part de journalistes qui par ailleurs ( je ne vise pas Sintès) ont massivement participé à une campagne de lynchage dans une affaire où les accusations ont finalement été abandonnées. Car après tout Epstein fait son boulot: il met sur la place publique des infos nouvelles et lance le débat . Ceux qui veulent enterrer sans comprendre ont une conception bizarre de l’éthique journalistique. Ou des arrières-pensées pas vraiment respectables.

A l’inverse, si ce que dit Epstein est faux, en particulier sur la desactivation du Blackberry, la plupart des points ci-dessus s’effondrent. Notons cependant qu’il avait identifié très tôt une incohérence dans le discours de Diallo montrant que celle-ci aurait passé 15 mn dans le couloir après s’être enfuie et avoir été « violée » sans que DSK ne réagisse, ce qui est de la dernière invraisemblance, mais n’avait pas réveillé la presse française plus que ça. Notons aussi que tous les faits cités par Epstein peuvent facilement être contrôlés.

Publicités

2 commentaires

  1. je me suis escrimée à reconstituer le chrono du 14 mai, à partir des infos que nous avons à ce jour. (pas seulement celle de Epstein)

    8h30 : Diallo arrive à son travail, elle va dans la salle commune des employés, elle prend son petit déjeuner
    9h30 : elle prend son service. 28ème étage.
    10h30: elle ouvre la chambre 2820
    11h00 : à nouveau, elle ouvre la chambre 2820
    11h30 : re à nouveau, elle ouvre la chambre 2820
    12h05 : Syed Haque ouvre la suite 2806
    12h06 : elle ouvre la suite 2806
    12h13 : Dominique Strauss Kahn appelle sa fille Camille
    12h26 : elle ouvre à nouveau la suite 2806, et à nouveau la chambre 2820
    12h20/21 : Dominique Strauss Kahn quitte la suite 2806
    12h28 : Dominique Strauss Kahn quitte l’hôtel.
    12h42 : Renata Markozani, femmes de chambre en chef, entre dans la suite 2806 avec Diallo
    12h51 : Brian Yearwood entre dans la suite 2806
    12h51 : Le Blackberry de Dominique Strauss Kahn est désactivé
    12h52 : Diallo arrive dans le bureau de la sécurité accompagnée de Renata Markozani
    12h52 : on voit Diallo entrée dans le bureau de la sécurité avec un homme grand, non identifié. (il y restera jusqu’à ce que les flics la recupère à 14h05)
    12h56 : Diallo est rejointe par Brian Yearwood.
    13h03 : Sheedan reçoit un appel du Sofitel. Il court au Sofitel. En cours de route il appelle un numéro dont le préfixe est 646 aux Etats Unis.
    13h28 : Sheehan, toujours en route vers l’hôtel, envoie un SMS à Yearwood.
    13h30 : Sheehan envoie un SMS à un correspondant non identifié.
    13h31 : Adrian Branch appelle le 911
    13h33 : (environ, car Epstein dit moins de deux minutes plus tard) on voit Yearwood et l’homme inconnu aller vers une zone adjacente, et là, ils font la danse de la célébration qui a duré trois minutes.
    14h04 : Florain Schultez, manager de l’hôtel, rejoint Yearwood et l’homme inconnu.
    14h05 : deux flics en civil arrivent. Ils emmènent Diallo dans une pièce en face du bureau de la sécurité.
    15h01 : Dominique Strauss Khan tente d’appeler son Blackberry perdu.
    15h28 : La police emmène Diallo à l’hopital St. Luke.
    15h29 : Dominique Strauss Kahn appelle le Sofitel à propos de son Blackberry
    15h42 : (environ, car Epstein dit 13 minutes plus tard) Dominique Strauss Kahn est rappelé par le Sofitel pour lui faire croire qu’ils ont retrouvé son Blackberry

    Dominique Strauss Kahn sera sorti de l’avion et arrêté moins d’une heure plus tard à 16h40
    ………….

    On notera que N. Diallo n’a rien foutu de toute la matinée. Le Sofitel payerait donc des femmes de chambre 25 $ de l’heure pour errer dans les couloirs ?


  2. Merci pour ce travail. J’ai juste une réticence sur l’heure de départ de DSK de la 2806, pour laquelle on n’a aucune info.

    Vous pouvez aussi rajouter:
    10H07 Appel de DSK à Anne Sinclair depuis son BB pour demander une expertise
    12:21 26 sms échangés entre Yearwood et Sheehan, selon Epstein, mais bizarrement on n’en parle pas.
    14:15 départ de DSK vers l’aéroport. Peu après appel à sa fille pour faire rechercher le Blackberry au restau
    14:28 rappel de sa fille pour dire qu’elle ne l’a pas trouvé

    Et aussi, autour de 13h00: départ de Querry pour le Stade de France où il retrouve Nicolas Sarkozy dans la tribune présidentielle
    Entre 16H et 17H: Sarkozy pendu au téléphone et préoccupé



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :